Alice a découvert la maçonnerie médiévale à Châteauneuf-sur-Epte

Alice est d'origine normande et a une vingtaine d'années.

Aimant les valeurs du monde associatif, elle a rejoint l’association Héritage Historique en août 2020. Elle essaye de participer, au moins une fois par mois (hors période de confinement), à un week-end de travaux organisé par les bénévoles au château.

« A chaque fois que je reviens au château, je revois notre réalisation et ça fait chaud au cœur de se dire que nos pierres, posées en 2020, seront encore là pour longtemps, parmi des pierres elles-mêmes plusieurs fois centenaires. »

Les travaux à réaliser dans l’association sont très diversifiés.

Ma première rencontre avec l'un d'eux, a été la maçonnerie médiévale et les tâches qui y sont liées. J’ai pu apprendre à faire du mortier, mélange savant de sable, de chaux et d'eau, à la main mais aussi avec une bétonnière, à repérer les pierres «maçonnables» (moellons, silex...), à les classer, et bien sûr à les poser.

D'autres travaux ont dû être faits dans l'urgence car Châteauneuf a subi des décennies d’abandon et de dégradation donc il y a toujours quelque chose à faire et j'ai pu expérimenter des choses que je ne connaissais pas.

Après une année en Service Civique, j’avais envie d’être utile pendant l'été en donnant de mon temps à une association patrimoniale normande.

En juillet 2020, charmée par le château et ses environs, j’ai participé à un chantier Rempart à Châteauneuf-sur-Epte. C'était deux semaines géniales ! Le cadre était très beau, mais ce n’était pas tout. Les activités proposées étaient enrichissantes et l’équipe, une véritable pépite !

À l’issue de ce chantier, nous sommes d’ailleurs plusieurs à être devenus membres de l'association et c’est toujours un bonheur de se retrouver au château.

J’ai comblé, avec mes camarades d’été de Rempart, des trous à la base d’un mur d’enceinte qui menaçait de tomber. En plus d’être parmi une équipe toujours motivée, c’était gratifiant de se sentir utile.

Il faut savoir que Châteauneuf a été sauvé après des décennies d’abandon et de dégradation et il y toujours quelque chose « d'urgent » à faire...

« J'ai pu expérimenter des choses que je ne connaissais pas : j’ai pu faire de la charpenterie d’urgence et de la pose de tuiles et j’ai adoré ! »

D’un point de vue technique, le château m’apporte plus que ce que je peux lui apporter, mais j'essaye d'y contribuer avec ma bonne humeur et ma motivation !

On m'a enseigné beaucoup de techniques. En plus de la maçonnerie, j’ai appris à faire des murets en torchis, mais aussi d’autres petits travaux qui peuvent m’être utiles dans la vie de tous les jours, comme réparer des serrures, faire des joints aux fenêtres, aménager un jardin etc...

En venant travailler au château on renoue avec le travail manuel au service du collectif. Cela est enrichissant humainement mais aussi, point non négligeable, valorisant dans un cursus professionnel.

J'aime l’histoire du château, son ambiance de grande famille et son projet. J’ai décidé de ne plus le quitter ! Je veux participer à toutes les étapes de sa restauration et ça jusqu'à la dernière pierre ! Et même qui sait, pouvoir participer à l'animation du futur lieu culturel qui devrait y voir le jour !

IMG_19132.jpg

Héritage Historique

L'association Héritage Historique naît en 2014 grâce à un groupe d'amateurs d'histoire qui souhaitent faire partager leur passion.

Le témoignage d'Alice :